· 

ARGENTERIE FRANÇAISE

argenterie française

L'argent étant un métal mou, les pièces de forme en argent sont toujours alliées avec un pourcentage de cuivre. Ce pourcentage est déterminé par le "titre d'argent". Par exemple, en France les titres les plus répandus sont de 800, 925 à 950 g d'argent pour 1000 g de métal.

 

En France le poinçon principale certifiant le tire est le poinçon dit "à la minerve" (une tête de minerve dans un octogone) souvent accompagné par le poinçon d'orfèvre dans un losange. Le poinçon est en général obligatoire sur les pièces d'argenterie sauf cas particulier ; pour les objets religieux ou si le poids de l'objet est inférieur à dix grammes

 

Cependant, une erreur très répandue est de confondre l'argent massif avec le métal argenté ; en effet, le métal argenté est un alliage de cuivre et de bronze finement recouvert d'argent qui détient un panel de poinçons.

 

Les pièces en argent furent longtemps répandues dans les services de table ; d'une part pour montrer sa richesse et d'autre part pour leurs actions germicides et bactéricides.

 

En France, l'argenterie est relativement courante et souvent vendue au poids. Sa valeur est faible excepté pour les belles pièces de forme de qualité .

Il va sans dire que les pièces d'orfèvrerie peuvent être de grande valeur, elles témoignent souvent d'un savoir faire unique du travail de ce métal.  

 

Argenterie et objets précieux disponible ici 

flambeaux en argent XIXème