· 

Épée de cérémonie d'officiers supérieurs (Consulat- Empire)

épée de cérémonie  empire

La révolution française ainsi que la suppression des corporations stimulèrent la créativité des fabricants d'arme blanche et marqua jusqu’à la restauration les plus belles pages de l'industrie armurière française.

Dans le domaine de l'arme blanche non réglementaire quelques années suffirent a transformer un style très policé sous la monarchie en une débauche créative .

A partir du consulat, ce renouveau concerne tout l'état militaire , l'épée portée hors du service se fait indispensable . cette nouvelle mode se caractérise par par la brillance et la légèreté.

Plutôt oeuvre d’orfèvre que d'armurerie , ces épée d'apparat témoignent du grade et des moyens financiers du propriétaire,  la qualité de leur porteur.

Ce nouveau style comme présenté sur les photos  s'inscrit dans la catégorie "épée a clavier". la qualité de ces épées se dégradera progressivement  sous la restauration .

 

Pour parler de cette épée, la monture en laiton argenté est stylisé à l'antique  ( des ailes de sphinx surmontées par une tête de déesse grecque ) le fut est en nacre, la branche de garde est à motif végétal avec en son centre une tête de lion ( référence au corps des officiers ) . Le quillon est en tête d'aigle et le clavier  en toile d'araignée, symbole de la fidélité à l'empereur et symbole d'officier d'état major.

la lame est bleui et gravée de motifs végétaux et de trophés.

 

cette épée est disponible dans la rubrique : sabres , armes blanches 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0